TRAIL ET ULTRA PASSION!

Bienvenue sur ces quelques pages dédiées au Trail et à l’Ultra endurance!

Archive pour mars, 2007

Quelques éléments sur le choix des chaussures de Trail!

Posté : 10 mars, 2007 @ 4:19 dans Chaussures! | 1 commentaire »

Articles du Point!

Les chaussures de trail au banc d’essai

Alternative ludique à la route, la course pédestre en pleine nature connaît un vif succès. Gros plan sur les chaussures idéales pour parcourir les sous-bois.

( Nathalie Lamoureux et Christophe Gaillard )

Jusqu’à présent, pour courir sur la route, on utilisait des baskets. Et pour marcher en montagne, des chaussures de randonnée. Avec la pratique des courses en pleine nature (voir encadré ci-contre), de nouvelles exigences sont apparues. Fruit du mariage entre le monde de la course à pied et de la montagne, une nouvelle catégorie de chaussures a donc vu le jour : les trails. Leurs particularités ? Apporter, sur des terrains accidentés, de l’accroche, du dynamisme, du maintien et de la stabilité, tout en étant confortables.Investi d’un côté par des entreprises issues de la course sur route et, de l’autre, par celles issues de l’univers de la montagne, le marché des chaussures de trail s’est assez logiquement partagé en deux catégories. Les modèles polyvalents, dérivés de chaussures route, sont destinés aussi bien au bitume qu’aux chemins caillouteux ou sableux. Les modèles « montagne », plus rigides, avec moins d’amorti, privilégient l’accroche, le maintien et sont moins à leur aise sur la route.

Au final, toutes catégories confondues, deux modèles polyvalents recueillent, avec 17,5/20, les lauriers de notre banc d’essai : la Mizuno Ascend et l’Asics Trabuko VIII, qui se distinguent par leur confort. Un petit peu moins dynamique que la Trabuko VIII, l’Ascend bénéficie, en revanche, d’une meilleure accroche.

Juste derrière, avec 17/20, on retrouve l’Orizaba de Nike et la New Balance W907. Le modèle Nike, testé dans la neige sur le Trail Vulcain à Volvic, se caractérise par une semelle un poil plus rigide mais, en revanche, plus accrocheuse. Sur terrain humide, mieux vaut protéger la chaussure avec une guêtre car, une fois mouillée, celle-ci durcit en séchant. La New Balance W907 se distingue par son équilibre et son accroche. Seul point faible : les pieds sensibles n’apprécieront pas la rigidité de la semelle.

Toujours dans la catégorie des polyvalentes, avec seulement 14/20, la Trail Pro de Salomon pèche par une conception un peu bancale. L’amorti très présent sur le talon est trop absent de l’avant de la chaussure. Du coup, on sent tous les cailloux à l’avant du pied.

Dans la gamme des modèles typés montagne, les notes globales sont moins élevées que pour les chaussures polyvalentes. Cette différence s’explique par la conception même des chaussures. Destinées exclusivement à la course en terrain accidenté, leur rigidité globale fait qu’elles sont moins bien notées sur ces points-là. Maintenant, si vous ne courez qu’en dehors des routes, vous y trouverez d’excellents modèles avec une accroche hors pair. A commencer par la célèbre marque américaine Montrail. Un peu dure, au début, la Hurricane Ridge est une chaussure qu’il faut casser, faire à son pied. Elle s’est révélée, par ailleurs, moins traumatisante pour les genoux que la Salo-mon XA Pro 3D, certes très dynamique, mais un peu faiblarde au niveau de l’amorti à l’avant du pied.

Bonne prestation également pour l’Activ Trail Mesh de Lafuma, dont le système de laçage « boa » est très astucieux et confortable. Il n’occasionne pas de douleurs au niveau du cou-de-pied, comme cela peut être le cas sur les Salomon.

Assez atypique sur le marché, l’Icebug se distingue par une semelle Bugrip, un mélange de caoutchouc incorporant des crampons en acier qui se rétractent en fonction de la pression appliquée et de la résistance du sol. Une chaussure raide, parfaite sur la neige et le verglas, à oublier dans la boue.

Autre modèle original, la Flyroc 310 d’Inov’8 (prononcez inovate). Distribuée exclusivement sur www.raidlight.com, c’est un véritable chausson, accrocheur, destiné aux coureurs rapides à la recherche de dynamisme, de maintien et de sensations

Le boom des courses nature
Près de 1 000 compétitions de cette activité hybride sont organisées chaque année en France. Un véritable phénomène de société ! Imaginez, en effet, plusieurs milliers de coureurs, sac au dos et porte-bidons accrochés aux bretelles, GPS au poignet, lampe frontale vissée sur la tête, qui partent à l’assaut de petits villages isolés où il ne se passait plus rien ! Le terme usité, trail, qui vient de l’anglais, met l’accent sur le côté nature sauvage, voire paradis originel. Faire un trail, c’est courir à son rythme, en parfaite osmose avec la nature et ses caprices, sur ces chemins tracés par nos ancêtres il y a des milliers d’années. La tristesse du macadam cède ici la place à l’herbe des prairies, à la neige des montagnes, à l’eau des rivières, à la cendre des volcans, aux cailloux des oueds ou au sable du désert. L’éventail des participants est très large, tout comme la fourchette d’âge, qui se situe entre 35 et 70 ans. De l’artisan garagiste au chef de publicité en passant par le livreur de pizzas ou le policier, toutes les classes sociales sont représentées. Leurs motivations sont multiples, le défi se veut sportif, la découverte de la nature hors des sentiers battus par le touriste ordinaire et l’ambiance très conviviale N. L.
Notre procédure
Ces chaussures ont été testées, dans un premier temps, sur un parcours témoin de 15 kilomètres à Fontainebleau, caractérisé par différents types de terrain : sable, route, sentiers, rochers. Dans un deuxième temps, nous avons testé six modèles sur une compétition longue distance. le Raid Pédestre Valencia/Montpellier. Cette épreuve de 500 kilomètres de course à pied, le long de la côte franco-espagnole en 8 étapes, offrait des conditions de test longue durée et sur des terrains parfois difficiles.
Les conseils du pro
- Choisissez toujours une pointure au-dessus de votre taille habituelle.- Activez le séchage de vos chaussures en les bourrant de papier journal et sans source de chaleur directe François Millas, podologue à Paris, chargé de cours à la faculté de médecine d’Angers

polyvalent.jpg

montagne.jpg

12
 

ETRf Boules Lyonnaises Poi... |
UN BLOG POUR LE SPORT |
hot colors |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad 400 LTZ THE KING
| LE BLOG DES BLOG
| rally